La Pitié dangereuse, Stefan Zweig

Bonjour!

Aujourd’hui, intéressons-nous à l’unique roman de ce cher Stefan Zweig: La Pitié dangereuse.

Si vous me lisez régulièrement, vous n’ignorez pas mon admiration pour cet auteur! Ayant adoré Vingt-quatre heures de la vie d’une femme et La Confusion des sentiments, j’ai été très heureuse de lire une œuvre plus longue!

Le récit à pour cadre une petite ville autrichienne à la veille de la Première Guerre mondiale. Un jeune officier pauvre y mène une carrière exemplaire et une existence extrêmement monotone. Il accueille donc avec joie la perspective d’un bal d’un bal organisé par Mr de Kekesfalva. Il y passe une soirée merveilleuse, jusqu’à ce qu’il invite à danser Édith, la fille de l’hôte, en ignorant son infirmité. Honteux à l’idée d’avoir blessé la jeune fille, il s’enfuit. Le lendemain, pris de remords, il va présenter ses excuses à Édith. Dès lors, pris de pitié, il lui rend visite quotidiennement pour la discussion distrayante et le plaisir d’apporter du bonheur à quelqu’un. Cette pitié dangereuse enferme Anton Hofmiller en la famille Kekesfalva dans un cercle vicieux scellé par un attachement venimeux… Qui grandit jusqu’à devenir l’amour fou d’Édith pour Toni.

J’ai une montagne de compliments à faire sur ce livre! Le style est élégant, fin. Les histoires d’amour, même impossibles et même si elles ne sont jamais la principale intrigue, sont magnifiques. La psychologie est juste et profonde. Les personnages sont très attachants et émouvants. La fin est, à mon goût, absolument parfaite. Or, bien que je préfère les fins sombres, Zweig me brise le cœur avec les siennes tant ses personnages sont marquants. Le tout est poignant et fait réfléchir. Pourtant, m’étant habituée au luxe, à la qualité des travaux de Zweig, j’ai trouvé au roman de petites longueurs et des tergiversions trop nombreuses -alors que la fin ne fait aucun doute- que je n’ai jamais lues dans ses nouvelles.

9782253167471-T

DSC_0057

Tout cela pour dire qu’il s’agit d’une perle rare! Je ne peux que vous recommander d’ouvrir un livre de Stefan Zweig!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s