Pygmalion, Bernard Shaw

Bonjour!

Vous connaissez probablement My Fair Lady, mais saviez-vous que ce film était inspiré d’une pièce du dramaturge Bernard Shaw? Je l’ai seulement découvert cette semaine, car c’est le livre favori d’un nouvel ami!

Pygmalion est, selon Ovide un sculpteur qui tombe amoureux d’une statue qu’il a lui-même créée. Vénus, la déesse de l’amour, est indulgente avec sa passion et rend la belle statue vivante. Pour Bernard Shaw, c’est le professeur Higgins qui incarne Pygmalion. Higgins n’a pas besoin d’amour. Il se passionne pour les différences de classes et choisit la vendeuse de fleurs Eliza comme modèle. Grâce à une meilleure prononciation, le professeur pense en faire une dame de la société. L’essai réussit mais Eliza s’émancipe et prend sa revanche sur Higgins.my-fair-ladyJe me suis aperçue que mon exemplaire n’avait plus été emprunté depuis plus de dix ans, pourtant, la pièce n’a pas perdu de son charme. Pailletée d’humour et d’ironie piquante, elle est rafraîchissante. Les personnages sont terriblement attachants. Si l’histoire d’amour sous-jacente reste très discrète, elle n’en est que plus délicatement peinte. L’avantage du livre par rapport au film est sa fin vraisemblable et son épilogue qui offre une conclusion très intelligente. L’avantage du film est le jeu lumineux d’Audrey Hepburn et l’aspect musical, qui apporte de l’emphase au thème du son important dans l’histoire.

Une délicieuse découverte!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s