Découverte inopinée d’un vrai métier, Stefan Zweig

Bonjour!

Comme je ne vous ai pas parlé de Stefan Zweig depuis quelques mois, voici mon avis sur un recueil de deux de ses nouvelles trop souvent oubliées.

9782070462674_1_75

Quatrième de couverture : Attablé dans un café parisien, un écrivain voit son attention attirée par un curieux spectacle : tout en se mêlant adroitement au flot des passants, un étrange individu semble faire les cent pas devant la terrasse du café. Policier en civil? Détective en mission secrète? Soudain c’est l’évidence, l’énergumène est pickpocket, «vrai métier» ardu et risqué. qui réserve bien des surprises à cet écrivain très observateur.
Deux nouvelles loufoques et poignantes, pour découvrir dans un registre inattendu un des plus grands écrivains de langue allemande du XXe siècle.

La première nouvelle, qui donne son titre au recueil, nous fait donc suivre un narrateur curieux de découverte en découverte et d’émotion en émotion.  C’est un texte efficace dans lequel on sent la maîtrise de la forme de la nouvelle par Zweig. J’ai été captivée du début à la fin bien qu’il ne s’agisse pas du meilleur de l’oeuvre de l’auteur.

La seconde nouvelle adopte une forme épistolaire qui rappelle forcément Lettre d’une inconnue. Le thème abordé est, lui aussi, similaire : les amours secrètes de l’adolescence. Sans atteindre le niveau de Lettre d’une inconnue, La Vieille dette est un texte très attendrissant dans lequel je me suis reconnue. Sans surprise, on y retrouve l’ombre des idées de Freud qui fascinaient Zweig.

Le recueil confronte habilement un vol et une générosité aussi fins et discrets l’un que l’autre. Encore une fois, Stefan Zweig, nouvelliste expert, m’a ravie avec sa plume élégante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s