Mr Gwyn, Alessandro Baricco

Bonjour à tous!

La lecture de Novecento pianiste, très belle réflexion sur la création musicale, m’a donné envie de découvrir un autre roman d’Alessandro Baricco. Dans Mr Gwyn, il s’intéresse à la création littéraire avec la même pertinence.

9782070454518_1_75.jpg

Romancier britannique à succès, Jasper Gwyn publie un article dans lequel il dresse la liste des cinquante-deux choses qu’il ne fera plus, la dernière étant : écrire un roman. Il ne s’agit pas de provocation, mais de la décision de changer de vie. Gwyn veut écrire différemment : il sera copiste. Mais que copier? Il décide de copier les gens, de chercher un moyen d’écrire des portraits justes. Ce jeu sophistiqué, parfois cocasse, amène à se demander ce qu’est un artiste et, plus largement, une personne. La réponse à cette intrigue surprend.

Brillant, élégant, ce roman met le doigt sur les sentiments ineffables que les lecteurs connaissent bien : l’envie de connaître l’humain à l’origine des mots qui nous touchent, le moment suspendu à la fin d’une lecture où l’on se sent proche de lui, ignorant ce qu’il convient de faire ensuite. Ce mystère, canalisé, fait de Mr Gwyn un roman magique!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s