Moon Palace, Paul Auster

Bonjour !

Aujourd’hui, je m’apprête à écrire quelques mots sur un roman américain… important.9782868698926_1_75.jpg

Ce roman parcourt les Etats-Unis et le vingtième siècle dans tous les sens autour du personnage narrateur de Marco Stanley Fogg, en quête de son identité. Il n’a jamais connu son père, il a perdu sa mère à l’âge de onze ans et l’oncle qui l’a élevé vient de mourir. Il se perd dans New York pour mieux se trouver, au fil de rencontres inattendues, dans les histoires des autres. Plusieurs récits tragiques s’enchâssent, les personnages se construisent et reconstruisent à partir de rien et le passé s’éclaire.

J’ai reposé ce livre plusieurs fois et ai mis longtemps à le terminer, mais je suis heureuse de l’avoir lu. Pour cause, on y trouve à la fois des aventures extraordinaires et des moments « page blanche » où les personnages sont perdus, ruinés, seuls et désolés dans les immenses paysages américains. C’est un hymne à la liberté et à l’indépendance, ainsi qu’un message d’espoir : quand tout semble perdu, on peut toujours compter sur soi pour écrire un tout nouveau chapitre de sa vie. Les personnages, entièrement paumés, sont très attachants.

Une grande lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s